Sia Tolno s’épanouit dans l’afrobeat

C’est une guerrière. Entou10462790_10153285490652524_8796269053486935035_nrée par la guerre, ballottée par elle, jamais battue. Sia Tolno, Guinéenne ayant grandi dans l’anglophone Freetown, capitale de la Sierra Leone, a trouvé son salut dans l’afrobeat. « C’est une musique d’expression des colères, qui est à la hauteur de ce que je veux dire », explique-t-elle. Sia Tolno vient de publier African Woman, son troisième album, abandonnant la variété soul à l’africaine pour un tapis polyrythmique de percussions yoruba, de funk, de jazz. (extrait Le Monde par Véronique Mortaigne 10/07/2014)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *